Aurélia Bois-Beaulieu Sophrologie

La Sophrologie

Pourquoi consulter un sophrologue ?

« Je n’arrive pas à dormir » ; « je suis au bord du burn out » ;  « je ne me remets pas du décès de ma mère » ; « je n’y arriverai pas… » ; « j’ai peur du noir », « j’ai peur du dentiste » ; « mon fils ne tient pas en place » ; « je ne peux pas prendre la parole en public » ; « j’ai des crises d’eczéma terribles » ; « le traitement est trop lourd » ; « ma migraine ne passe pas » ; « Je n’en peux plus d’avoir mal… » ; « je ne retiens rien et l’examen est dans un mois ! » ; « j’ai peur d’accoucher » ; « je voudrais arrêter de fumer mais ce n’est jamais le bon moment »…

Voilà quelques phrases que nous avons tous entendues ou prononcées…
La sophrologie est une méthode psycho corporelle qui peut intervenir dans de nombreux domaines : stress, insomnies, addictions, phobies, deuil, accompagnement de la maladie mais aussi lors de la phase de convalescence, accompagnement en fin de vie, gestion de la douleur, préparation à l’accouchement…
Elle permet, au moyen d’une pratique régulière, de dépasser bon nombre d’épreuves en découvrant et développant ses propres ressources, stratégies et potentiels.

Les 4 principes de la sophrologie

Le principe d’action positive

Toute action positive dirigée vers la conscience se répercute positivement sur tous les éléments psychiques et physiques de l’être.

Le principe du schéma corporel comme réalité vécue

Ce concept est à la base de tout travail sophrologique. « La conquête du corps est la conquête de l’esprit ». Tout passe par le corps et c’est ce que nous appelons la corporalité.

Le principe de la réalité objective

La réalité objective s’attache à la personnalité du sophrologue qui doit comprendre et percevoir son propre état de conscience pour en tenir compte face à celui de son patient.

L’adaptabilité

Toutes les techniques et théories qui composent la méthode doivent s’adapter à la réalité des clients, patients ou élèves qui la pratique et non l’inverse.

Champs d’application

Sophrologie & stress

Le stress. Grâce à lui nous nous dépassons mais il est également la source de beaucoup de maux… Pourquoi apprendre à le gérer et comment la sophrologie peut elle aider ?

La racine lointaine du mot est latine : « stringere » qui signifie « serrer ». Au début du siècle le terme anglo-saxon « stress » signifie la contrainte que les métaux peuvent supporter. En 1936 Hans Selye, chercheur canadien, utilise le terme pour l’être humain et le définit comme « la capacité de l’homme à résister aux chocs, aux émotions, etc… » « Le stress est la réponse non spécifique de l’organisme à toute sollicitation ».

On distingue 3 phases :
1. Phase d’alarme : première réaction du corps face à une agression. Réaction de survie
2. Phase de résistance : se met en place quand les facteurs stressant perdurent. Ensemble des réponses biologiques qui permettent d’endurer l’épreuve dans le temps.
3. Phase d’épuisement : Intervient lorsque les capacités d’adaptation dont dépassées.

La sophrologie peut intervenir au cours de ces 3 phases. De la prévention à la gestion et à l’amélioration (voir guérison) des pathologies ou comportements que le stress peut entrainer : insomnies, phobies, addictions, tocs, dépressions, burn-out, manifestations physiques (rougeurs, sueurs…), eczéma, psoriasis, etc

Sophrologie & maternité

Si la grossesse est souvent synonyme de joie, la réalité est parfois un peu plus complexe : les modifications corporelles, les problèmes neurovégétatifs (nausées, palpitations, insomnies), la crainte de l’accouchement, la peur de ne pas être à la hauteur…

La sophrologie peut intervenir

> Dès le projet de grossesse :
apprentissage de la détente, s’écouter et à adopter une meilleure hygiène de vie
> En début de grossesse : gérer les peurs, gérer les nausées et les inconforts, contrôler les émotions
> Tout au long de la grossesse : apprendre à lâcher prise, préparer l’accouchement, calmer les angoisses et les douleurs, trouver en soi confiance et ressources, gérer la prise de poids, renforcer le lien avec le bébé
> En période post natale : gérer le retour à la maison, gérer la fatigue et les émotions

Sophrologie, stérilité & parcours PMA

Lorsque la froideur des actes médicaux s’invite au cœur de l’intime la sophrologie peut être d’un réel secours.

Les femmes, les couples, se sentent souvent très seuls dans un parcours très éprouvant physiquement et moralement. Les contraintes et douleurs liées aux traitements ainsi qu’un sentiment de marginalisation (voir de honte) isolent parfois.

Vivre ce chemin avec un corps détendu, une confiance en soi et un moral fort permet d’optimiser ses chances de réussite à chaque étape.

> Acceptation de se lancer dans un parcours de PMA : faire le deuil de la méthode « naturelle », surmonter ses craintes, estime, amour et confiance en soi
> Inhibition et stimulation ovarienne : acceptation du traitement (injections, prises de sang, effets secondaires), gestion de la douleur, gestion des émotions liées à la prise d’hormones ou tout simplement à la situation, gestion de la fatigue
> Ponction des follicules : préparation de l’intervention, préparation à l’anesthésie et au réveil
> Transfert de l’embryon : préparation à l’acte de transfert par le médecin, gestion de l’attente…

Sophrologie & addictions

L’addiction est une solution qui permet d’échapper momentanément à un mal être voir une douleur.
Cette solution se caractérise par une dépendance engendrant malheureusement un nouveau mal être et pouvant même être déclencheur de maladies.
En complément d’un suivi médical ou psychologique, la sophrologie permet d’agir sur le corps et l’esprit en permettant :
 
> de reconnaître et de calmer le stress
> de réduire les pulsions
> de gérer les émotions
> de traverser la phase de sevrage
> de retrouver et garder confiance en soi

Sophrologie & deuil

Il suffit de se rendre dans n’importe quelle librairie pour se rendre compte à quel point le rayon consacré à la préparation de la naissance est supérieur à celui consacré au deuil et à l’accompagnement en fin de vie. Dans notre société, où la mort est presque tabou mais la douleur toujours réelle, la sophrologie peut apporter beaucoup. Alors qu’il faut faire tout très vite, y compris « son deuil », la sophrologie peut accompagner le processus naturel du deuil en respectant le rythme de chacun.
En englobant la personne dans son entièreté (corps et mental),  la sophrologie lui permet de traverser les différentes étapes de ce chemin en utilisant ses propres ressources et outils, notamment :
 
> Exprimer des émotions
> Retrouver le sommeil
> Ecouter son corps, ses ressentis
> Retrouver sa place
> Retrouver de l’énergie
> Envisager un futur positif…

Sophrologie & enfant

Le monde des enfants nécessite une adaptation des méthodes sophrologiques habituelles. Travailler avec l’imaginaire devient alors une ressource inestimable et les séances sont souvent d’une grande richesse. La grande adaptabilité de la sophrologie permet alors aux plus petits de dépasser leurs angoisses en s’amusant.
La sophrologie permet une écoute du corps, des ressentis, un éveil des sens et de l’imaginaire sous forme de jeux ou de contes.
Les dessins ont également une place importante en fin de séance.
A partir de 4 ans la sophrologie peut intervenir sur différentes problématiques :
 
> Stress à l’école
> Soucis de concentration
> Hyperactivité
> Mémoire
> Gestion des émotions
> Cauchemars et problèmes de sommeil
> Tocs
> Confiance en soi
> Comportements violents
> Problèmes relationnels…
 
La première séance se fait obligatoirement en présence d’un ou des deux parents.

Sophrologie & adolescent

L’adolescence est un moment de transition complexe entre l’enfance et le monde adultes. Les changements physiques et psychologiques s’accompagnent d’une forte demande extérieure. La pression scolaire devient plus forte avec des examens à préparer tandis que la pression sociale liée à l’image notamment est souvent exacerbée.
Le futur adulte fait le deuil de l’enfance et fait ses premiers pas dans un monde inconnu. Cette époque des « premières fois » peut rendre téméraire ou « peureux ».
L’imaginaire, la sensibilité et la grande richesse du monde des ados permettent de nombreuses adaptations de la méthode sophrologique. Ludique et sans jugement, elle offre un espace de détente et d’expression personnel et unique pour déployer et nourrir ses ressources et facultés et permet :
 
> D’exprimer et de gérer des émotions
> De retrouver le sommeil
> D’intervenir sur les problèmes de peau
> De gérer les troubles alimentaires
> D’intervenir sur les addictions
> De prendre confiance en soi
> D’écouter son corps, ses ressentis
> De trouver sa place
> De trouver de l’énergie
> De préparer des examens
> De préparer des épreuves sportives
> De se concentrer
> De travailler sa mémoire
> etc

Sophrologie & gérontologie

La diminution de l’acuité des cinq sens, les pertes de mémoire, les affections cardio vasculaire, les affections ostéo articulaires, les troubles du sommeil, la dépression, l’anxiété ou encore les troubles de l’équilibre, de la digestion, la peur de la mort, le deuil… Si la sophrologie n’empêche pas le processus de vieillissement (qui commence dès vingt cinq ans !), et les maux ou peurs associés elle peut accompagner très efficacement. Le lien entre l’esprit et le corps doit plus que jamais être présent afin que la personne se réapproprie sa vie et sa dignité. L’adaptabilité de la méthode permet d’être au plus prêt des contraintes et besoins de chaque personne.
Voici quelques pistes de travail :  

> L’apprentissage de la détente
> Découvrir et entretenir le positif en soi
> Savoir s’adapter aux changements de son corps et de ses capacités
> Apprendre à faire des deuils
> Nourrir sa créativité
> Utiliser et entretenir sa mémoire
> Préserver et renforcer l’équilibre (prévenir les chutes)
> Gérer les douleurs

> Préparation aux interventions
> Acceptation de prothèses
> Suites opératoires
> Gérer les trouble du sommeil
> Travail sur la mémoire et l’attention
> Gérer le Stress, l’anxiété et les émotions
> Etre et rester acteur de sa vie : autonomie, responsabilité et dignité
> Retrouver la notion de plaisir !

Sophrologie & sommeil

Les troubles du sommeil touchent environ un français sur cinq. Ceux ci peuvent être ponctuels ou chroniques et liés à des facteurs très différents : stress, mode de vie décalé, maladie, traitements, mauvaise hygiène de vie, changement de vie, perte de confiance en soi, deuil, addictions… Le sommeil est une fonction biologique essentielle : nous ne pouvons pas vivre sans dormir. Le sommeil est présent chez toutes les espèces animales et il occupe un tiers de notre vie. Il nous accompagne même depuis l’apparition de la vie sur Terre, car les premiers êtres unicellulaires avaient déjà une horloge interne qui permettait l’alternance repos/activité.
La réalité quotidienne nous démontre que le sommeil est indispensable à la récupération de nos forces physiques et psychiques, et donc assure une bonne qualité de vie. De nombreuses études ont permis de mettre en évidence les altérations physiologiques, biochimiques, psychologiques et des fonctions cognitives survenant suite à une privation de sommeil.
La sophrologie offre une alternative aux médicaments et permet :
 
> l’apprentissage de la détente
> la restauration de la confiance de l’insomniaque dans sa capacité à dormir.
> La gestion et disparition des réveils nocturnes
> L’amélioration de la qualité du sommeil et du réveil

Sophrologie & sport

La force physique et l’entrainement ne suffisent pas toujours pour réussir une compétition sportive. Le mental peut faire toute la différence entre deux athlètes et de nombreuses expériences l’ont prouvé.
Les premières expériences scientifiques en psychologie du sport débutent vers 1890 en Amérique du Nord avec le psychologue Norman Triplett. Ce passionné de cyclisme a montré les effets d’une personne extérieure sur la performance et ouvert la voie à de nombreux travaux. Le médecin et sophrologe Raymond Abrezol a ensuite développé la sophrologie sportive dans les années soixante pour accompagner l’équipe de ski suisse !
La sophrologie intervient durant trois phases distinctes :  
 

Sophrologie & vie artistique

Si la vie d’artiste peut faire rêver la réalité est souvent ponctuée de moments difficiles voir de découragements : compétition, trac à gérer, mémoire à mobiliser, égo mal mené, perte de moyens, physique qui lâche… La créativité, le talent ou tout simplement le plaisir sont alors relégués en coulisses…
La sophrologie intervient alors pour :
 
> Apprendre à respirer
> Prendre conscience de son corps dans l’espace
> Gérer le traque
> S’affirmer
> Travailler sur sa mémoire
> Cultiver sa créativité
> Savoir se ressourcer
> Prendre confiance en soi
> Contacter ses valeurs et capacités
> etc

Sophrologie & entreprise

De la « simple » prise de parole en public jusqu’à la prévention ou la gestion d’un burn-out les apports de la sophrologie dans le monde du travail sont nombreux et ce quelque soit le secteur d’activité.
Le monde de l’entreprise suppose d’être en relation avec d’autres personnes ainsi que de répondre aux besoins d’une hiérarchie. Que ce soit du côté des employeurs ou du côté des employés, le stress a de multiples raisons de s’installer. Si les dirigeants ont des contraintes de managers, les employés font également face à des enjeux souvent considérables. Il n’est alors pas rare que les comportements se modifient : incapacité à effectuer des tâches, erreurs répétitives, accidents du travail, absentéisme ou au contraire présentéisme…
En apprenant des méthodes rapides de concentration et de relaxation la sophrologie est un allié puissant. L’objectif étant qu’au bout de quelques séances les employés deviennent autonomes dans leur pratique.
Quelques pistes de travail :
 
> Prise de parole en public
> Soucis de concentration
> Accompagnement après une maladie de longue durée
> Reprise à temps partiel thérapeutique
> Évolution d’un poste
> Manque de reconnaissance
> Perte de confiance
> Perte de sommeil
> Gestion du décalage horaire
> Travailler en équipe
> Gestion du temps
> etc

Sophrologie & stress post traumatique

L’état de stress post traumatique (ESPT) survient après un événement lors duquel la personne a pu craindre pour sa vie ou celle d’autres personnes et/ou a été soumise à des images ou actes violents.
L’atteinte à l’intégrité physique ou moral (qu’elle soit directe ou indirecte) déclenche des symptômes qui peuvent même se déclarer plusieurs mois après l’événement : images ou idées obsédantes, une reviviscence de l’événement, un comportement d’évitement, altération cognitive ou émotionnelle, irritabilité, perte de sommeil, violence, colère, vigilance accrue, addictions…
La sophrologie (sans se substituer à une thérapie annexe ou à un traitement médicamenteux) permet de reprendre contact avec son corps au moyen d’exercices de respiration et de détente corporelle, permettant d’évacuer les émotions négatives et de mettre en place des stratégies pour gérer les facteurs déclenchant.
Associés à des techniques de visualisation, la personne peut petit à petit vaincre ses peurs, retrouver confiance et vivre avec cette partie de son histoire.

Sophrologie & accompagnement de la maladie

Ou comment un sophrologue peut-il accompagner les pathologies médicale sans être lui même médecin ? La sophrologie ne se substitue en aucun cas à un traitement mais peut s’avérer un accompagnement formidable pour la gestion des douleurs, effets secondaires ou angoisses…
La sophrologie permet au patient de devenir actif et acteur de sa guérison en se connectant à ses propres ressources et se constituant une trousse de secours non médicamenteuse. Elle constitue également un appuie précieux pour les proches et le personnel soignant. L’entourage des malades subit souvent une grande fatigue physique et nerveuse et peut également développer à terme des pathologies plus ou moins graves.
 
Quelques pistes de travail :
 
> Acouphènes
> Addictions
> Douleurs
> Cancer
> Fibromyalgie
> Sclérose en plaque
> Maladies auto immunes
> Phobies…

La cohérence Cardiaque

La cohérence cardiaque est un état particulier de la variabilité cardiaque.
Née aux Etats-Unis il y a une quinzaine d’années, le concept de cohérence cardiaque est issu des recherches médicales en neuroscience et en neuro-cardiologie. Son impact sur la gestion du stress a été étudié et mis en lumière par l’institut HeartMath et a été introduit en France par les médecins David Servan Schreiber et David O’Hare.
Possédant près de 40 000 neurones ainsi qu’un réseau complexe et dense de neurotransmetteurs, le cœur communique directement avec le cerveau. En ralentissant notre rythme cardiaque via des exercices de respiration, nous avons la possibilité d’envoyer des messages positifs au cerveau et d’agir directement sur :

L’état physique :
> Diminution du cortisol (hormone du stress)
> Diminution du taux de sucre
> Augmentation de la DHEA (hormone de jeunesse)
> Amélioration du sommeil
> Renforcement du système immunitaire

L’état psychique :
> Réduction du stress
> Augmentation de l’énergie
> Augmentation des capacités intellectuelles
> Amélioration de la créativité
> Régulation de l’équilibre émotionnel

Mon parcours

Après avoir travaillé quatorze ans dans la communication dans un grand groupe audiovisuel j’ai décidé de changer de voie et de me diriger vers une profession dans laquelle l’aide, le développement personnel et la bienveillance seraient prépondérants. Comme beaucoup de personnes j’ai traversé des tempêtes professionnelles, des problèmes de santé ou des changements de vie qui m’ont amenés à me recentrer sur moi.

La sophrologie a ceci de formidable qu’elle permet de laisser émerger séances après séances ses propres ressources et solutions. L’autonomie vers laquelle elle conduit ainsi que l’absence totale d’interprétation m’ont beaucoup plus et permis d’évoluer et d’avancer en trouvant en moi les ressources.

Je me suis donc formée à l’Académie de Sophrologie de Paris avec le Docteur Chéné et sa formidable équipe : des médecins, des psychologues, des danseurs, des spécialistes en cohérence cardiaque… des femmes et des hommes venant parfois d’univers très différents mais tous sophrologues confirmés et spécialistes dans leurs domaines : le sport, la nutrition, la médecine, la gérontologie, la petite enfance, l’adolescence, la maternité…

Parallèlement je me suis formée à l’accompagnement au deuil dans le cadre de l’Association Empreinte. Cela m’a permis d’affiner mes séances de sophrologie et les protocoles mis en place dans ce domaine.

Les consultations

Séance en cabinet
60 euros
Séance à domicile
70 euros*
    *60 euros pour les retraités et les femmes enceintes.
Les Mutuelles qui remboursent la Sophrologie dans leurs options

(Mise à jour Mars 2015)

Cegema
MFIF
bahema
CCMO
eovi mcd
assurema
via santé
la mutuelle familiale
la compagnie des femmes
GMC
alptis
Apivia
adrea
medinat
cogévie
cap assurances
habilis santé
cap vert
humanis
la mutuelle générale
solly azar
miel
mpcl
swiss life
thélem
tranquillité santé

Contact

Aurélia Bois-Beaulieu, sophrologue
Les consultations peuvent être effectuées
à votre domicile ou au cabinet :

CENTRE VITALITY RDV en ligne

55, rue Chaptal 92300 Levallois Perret
vitalitylevallois.fr
CENTRE SESAME | 39, bd de Magenta 75010 Paris
0622867412
syndicat des sophrologues professionnels

accueil
cabinet